waplog gratuit

«J’ai l’impression qu’aucun homme ne se projette avec moi»

«J’ai l’impression qu’aucun homme ne se projette avec moi»

[C’est complique] Cette semaine, Lucile conseille Nathalie qui, apres une affaire a laquelle i§a a cru, a le sentiment de ne pas donner a toutes les hommes l’envie de s’engager avec cette dernii?re.

Temps de lecture: 5 min

«C’est complique» reste une sorte de courrier du c?ur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexite– et ou une chroniqueuse vous repond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni medecin, ni gourou. Elle avait seulement l’envie de amener toutes vos problemes. Si vous voulez lui envoyer toutes vos histoires, vous pouvez ecrire a cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message via notre boite vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au aussi numero. Lucile vous repondra prochainement dans «C’est complique, le podcast», dont vous pouvez retrouver nos episodes ici.

Et Afin de retrouver nos chroniques precedentes, c’est avec la.

J’ai 34 annees. J’ai vecu ma toute premiere grosse histoire d’amour quand j’avais J’ai vingtaine. Au depart, ca a ete dur pour lui, car j’etais plutot attiree par quelqu’un d’autre. Cela fut perseverant, comme au sein des histoires a l’eau de rose, et ca a marche. On a vecu une belle histoire qui possi?de dure quatre ans, avec parfois des hauts et des bas, mais toujours en etant complices. Elle a mis plusieurs mois a se finir. Je pensais aussi 1 jour que l’on se remettrait ensemble, mais avec, Il semble devenu papa.

C’est moi qui y ai mis fin. Je me sentais enfermee dans une routine. J’avais besoin d’explorer qui j’etais ainsi que sortir d’la vie de couple. S’en seront suivies plusieurs annees de celibat.

J’ai fait des rencontres. J’ai a nouveau senti battre le coeur, aime, et de nombreuses fois, me sens finalement restee concernant ma faim. Correctement souvent, c’est l’autre personne qui, apres m’avoir seduite, renoncait finalement a aller plus loin.